La Gazette JDR, le Journal qui Dit Rien #2 (Hebdo) [2/2]

Aller en bas

La Gazette JDR, le Journal qui Dit Rien #2 (Hebdo) [2/2]

Message  Oli le Lun 21 Avr - 14:37

-----|°* Le courrier des lecteurs*°|-----

Oyo les d'juns!

Votre rubrique préférée (quoi? On peut rêver? Et j'aime flatter mon égo... ^^ ) est de retour.
Le célèbre courriiiiiiiiier des lecteurs!
Bon, voilà pour l'entrée en matière...Entrons maintenant dans le vide du sujet!


Posté par Mulambo-V-JDR-67043

Plus de 5M...
-> -_-

C'est le poids d'un livre de Deadlands en PDF o_O

Ya une couille dans le potage les gars... Non ?
-> Grave!
Very Happy
Désolé!
:$
On fera gaf' la prochaine fois. ^^



Posté par NanøZek-V-JDR-92658

- vos réactions
> \\o \o/ o//
-> Au moins ça te plait et t'es modeste toi...
-_-


- vos remarques
> y'a encore un errata à venir ^^
-> Tu fais ch...
-_-


- vos idées
> surprise pour le prochain numéro
-> Moi_même, je suis surpris.
Surprised


- vos photos de vacances
> j'ai pas eu de vacances depuis... Surprised
-> T'as franchement une vie de mer...
Very Happy


- c'est tellement mieux que la propa que vous avez decidez d'offrir une semaine complete aux Bahamas, à la toute la rédaction.
> is that true ? /Smile *prépare sa valise* Very Happy
-> Pulbic, je t'aime!
*prépare aussi sa valise*



Posté par Voldarian-J-JDR-54022


très bonne gazette,j'aime beaucoup Smile
-> Merci beaucoup (quoi? Ca fait toujours plaisir. ^^ )


Posté par ViOlette*-J-JDR-98378

* termine de lire la gazette *

merci pour ce petit moment de bonheur :p
-> Merci a toi. ^^ (quoi? Un seul suffisait? je vous m*rde!)


Posté par durthu-O-JDR-104524

toujours très bien
-> Merchi.
Very Happy


je ne m'attendais pas à l'arrivée d'une deuxième mouture aussi rapidement,
-> Pour une fois que ça ne nous dessert pas d'être trop rapide...
-_-


je n'ai même pas eu le temps de préparer une esquisse de B.D. à vous proposer,
cependant j'ai eu le temps de réfléchir à un scénario
-> On attends ça avec impatience.
^^



Posté par lamoucche-J-JDR-101895

Vu que la dernière fois je m'étais pas mouillée...
-> Ca t'avais pas plus hein?
(désolé pour le sous entendu tendancieux, j'ai craqué... -_- )


Ouah, magnifique, sublime, tout simplement grand.
->Je vais pas refaire de sous entendu graveleux, un seul suffit.
^^


Les meilleurs plumes de tout les temps réunies pour nous ce jour qu'il convient de baptiser jour n°1 de la gazette et que nous fêterons dans la joie et la bière.
Euh ça vous plaît mieux ou ça fait trop lêche bottes? Nan mais parce que je peux faire plus sinon
-> Si c'est vraiment pensé, merci...
Si c'est du cynisme, tu as brisé mon tit coeur!
T-T


Olivo66-57429

-----|°* AIDE DE JEU *°|-----

Comme bien souvent dans une partie de JDR, les combats se déroulent dans une rue miteuse ou bien encore en plein milieu d’une plaine...le pire c’est quand votre MJ vous propose une baston dans une Piece....oui une piece... ;ou y’a a tout casser une table et deux chaises...
Bref des décors pas très grandioses et qui brident bien trop souvent l’imagination des joueurs et du Meujeu.
Pourtant, il y a à peu a faire pour rendre un combat grandiose ne serrai-ce que par l’intermédiaire du décor. Pour exemple le duel dans la forge dans le premier opus de « Pirates des Caraïbes ». Les deux protagonistes se servent du décor pour booster le combat en s’appuyant sur des poutres, en montant dur des charrettes, ou bien en se faufilant autour des dangereux engrenages du soufflet.

Je vous propose dans cette aide de jeu, un cadre propice aux combats épiques, ou vos joueurs pourront à l’instar de Johnny Deep et Orlando Bloom ferrailler dur....je vous parle de l’atelier de cordage. Dans cet endroit les personnages devront se faufiler entre les immenses tresses de corde sans se retrouvés empêtré ou bien se faire coincé un pied ou une main dans une torsadeuse. Un milieux ou l’agilité des héros serra mise a rude épreuve, mais où les plus malins et pas forcement les plus costaud pourront tirer leur épingle du jeu.
Qui sait si le chétif voleur ne réussira pas a berner un gros barbare brutal et le piéger entre deux métiers a corde ou bien l’étrangler en lui passant un brin de corde en train se rembobiner grâce a une puissante machine ?

Voici accompagné d’un plan un descriptif des lieux.

REZ DE CHAUSSÉE

1) Sous la première arche se trouve la boutique aux cordes. Ses deux étalages massifs donnent l’impression d’un commerce florissant. A l’intérieur des dizaines de cordes sont rangées. Celles de moins de 30m pendent à des anneaux de fer fixés aux poutres du plafond (un personnage peut s’y agripper et infliger un violent coup de pied a un assaillant). Les plus longues sont enroulées sur de gros bobines a socle en bois (que l’on peut faire rouler jusque dans les pieds ‘un adversaire pour le faire tomber)

2) La seconde arche abrite le magasin aux cordelettes. Les tables sont encombrées de cordes munies de grappin à un, deux ou trois crochets (de bonnes armes improvisées pour gêner l’attaquant). Les casiers renferment des bobines de ficelles de différentes grosseurs. La plus fine sert a la reliure de parchemin et les plus grosse sont destinée a la réparation de filet de pêche.... cela va du chanvre au coton en passant par le lin ou la soie.

3) Un treuil occupe toute la longueur du mur de la Maillerie duquel pend un long filet de pêche en cour de confection (faire tomber un adversaire dans le filet peut l’immobiliser de longue seconde précieuses en combat)

4) La dernière arche, et une partie de l’autre coté du bâtiment, est consacré à la haubanerie. Les fenêtres a croisillons laissent entrer un peu plus de lumière que d’habitude. Des maquettes de bateaux sont exposées sur des tables pour montrer aux client tout les types de cordages et de gréements possible.

5) les quatre treuils des torsadeuses se trouvent le long du mur de l’atelier de tressage. Les torsadeuses sont fixées dans le sol, au milieu de la pièce (pousser un adversaire dans ces machinerie peut lui être fatal, la force exercée par les appareils peut broyer une main en quelques secondes, ou bien avec u peu de chance seulement lui arracher une bonne partie de ses vêtements et équipements). Les ouverture du coté cour servent au passage des torons en cours de tressage.

6) le guichet est occupé par deux gardes et permet de contrôler les allées et venues des personnes et des marchandises. ( c’est aussi un endroit très exiguë ou deux combattant auront du mal a manœuvrer)

7) le Hangar de stockage......

Cool la remise peut abriter deux chariots de transport, un tombereau et un carrosse (un endroit propice aux acrobaties et les combats sur des niveaux d’élévation différents)

9) les écuries accueillent 4 chevaux et 3 mules (libérez les animaux pour qu’ils se ruent sur vos adversaires et les piétinent)

10) les latrines......

11) la tour de séchage. Cette vielle tour de garde reconvertie en tour de séchage permet de faire sécher les longues tiges de chanvres avant le cardage. (Une bagarre dans cet endroit peut s’avérer fatal.... profitez qu’un adversaire ais les pieds sur les tiges pour tirer un coup sec et le faire dégringoler dans les escaliers)

12) la cour. Elle est envahie de ballots de coton de lin ou de chanvre et il s’y trouve également deux Séran (tables recouvertes de grandes pointes acérée d’une dizaine de centimètres de hauts sur lesquelles vous pourrez essayer de plaquer un assaillant et lui lacérer le dos) permettant de carder (séparer) les fibres du chanvre pour la filasse.

PREMIER/ ÉTAGE
Cet étage est haut de plafond pour pouvoir manipuler les travaux, considérez que du sol au plafond il y a plus de 9 metres.

13) la petite haubanerie. On y fabrique les haubans de moins de 15m et les échelles de cordes. A l’une des extrémités se trouve le grand treuil servant à tendre et enrouler les haubans (mêmes effets qu’en 5). En avant les quatre poteaux, guides creusés d’une gorge dans leur partie supérieure. Entre les deux, les torsadeuses contribuant à l’installation des échelons (il serra très difficile de se mouvoir dans ce ring géant, tantôt en passant par-dessus les cordes tendus ou bien en passant dessous, aidez vous de la tension des cordes pour vous élancer sur un adversaire plus costaud, ou bien semez le si vous êtes plus agile)
A L’autre extrémité, les chariots de tension, ce type de chariot possède seulement deux petites roues à l’avant de son plateau, lequel recoit de lourdes pierres destinées à maintenir le cordage tendus (couper une corde tendus est très dangereux, mais un personnage malins pourra s’en servir pour fouetter définitivement un adversaire, avec un peu de chance la tension de la corde serra telle que le brin une fois détendues pourra même trancher un membre)

14) la grande haubanerie. Cet la réplique exact de la salle13 a la différence que les cordages atteignent ici entre 25 et 30m ... de plus des poulies sur coulisses sont fixées au plafond pour aider a soulever les plus gros haubans ( il ne vous reste plus qu’a jouer les tarzan au-dessus de vos adversaires et espérer en décapiter un ou deux)

15) le réfectoire, les employés de l’atelier de cordage déjeunent ici les midis.

16) le bureau du chef....

17) le salon.... pour recevoir les gros clients

18) la piaule du chef... il est un peu parano, et dort sur place pour surveiller l’atelier la nuit...et surtout son coffre remplis d’Or !!!

Gilloux

-----|°* Le mot de la fin *°|-----

« Mais qu’est ce que le mot de la fin », voilà une bien belle atteinte portée à l’esprit censé de n’importe quel rôliste,
Passons donc puisqu’en inadaptés que nous sommes cela fait longtemps que nous avons perdu notre conscience en dévorant des pizzas aux chips à la sauce cola.

Imaginons (puisque c’est tout ce qui nous reste) donc quelques dérives du mot de la fin,

Tout d’abord le plus facile : le mot de la faim : « file moi ton sandwitch jambon beurre où je t’enfonce cette savate trouée dans ton orbite oculaire droit (s’il te plaît) »

Sans oublier, Le mot de Fain (Agathon Jean François) : En plein milieu d’un champ de bataille sans pareil où les hommes tombaient comme des châteaux de cartes qui auraient eu des tripes à déverser sur le sol dans un fracas d’hémoglobine sans pareil. Agathon Jean-François de son doux prénom reconnaissable d’entre tous s’adresse à Napoléon (en personne) pour finir la discussion qu’il avait commencé la veille à propos des OGM : « tu sais Napoléon, c’est pas la taille qui compte … c’est le goût »
(source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fain )

Ah oui aussi, Le mot de la « Fhain » : « N’emportez pas vos dés pour faire partie de notre guilde de GN »
(source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bicolline, dans la liste des guildes enregistrées)

Ensuite, le mot de la feint(e) : « Hé mais tu as une oreille qui te pousse sur le bras gauche !!!??? » puis pendant que votre interlocuteur contemple éberlué son membre vous lui assenez une de vos passes d’armes les plus destructrices

Puis le mot de l’(h)a(l)f(l)in(g) : « Et toi le vieillard barbu, les trésors et la fortune ne sont pas monnaie courante par ici ça ne te dirait pas qu’on monte une affaire qui marche. Un genre de labyrinthe ridicule où l’on enfermerait des crétins en devenir en leur faisant subir les pires épreuves pour ensuite les détrousser de tout leur équipement … je connais un balrog qui loue son donjon, par contre il est en plein milieu de l’océan donc pas facile d’accès pour le livreur de pizza » Et le vieillard de répondre : « Ok Passepartout, toi tu t’occupes de guider les benêts à leur perte, moi je ferais les énigmes »

Pour les mots de la fin (de vie) nous pourrions trouver beaucoup de possibilités :
- « Ah mais non … sprotch … »
- « Tu vas mourir Marton…. sprotch … »
- (s’approchant du balcon) « J’en ai marre, tu m’entends j’en ai mmmmmmmmmmmmmmmaaaaaarrrrrrreeeeee … sprotch »
- « Pitié … pourquoi tant de souffrance dieu de la violence éternelle, ne t’ai-je pas déjà sacrifié tous mes biens, toute ma famille, tous mes amis, tous mon … sprotch, rol rol rol »
- (un célèbre chef de gouvernement) « Tiens chérie tu as vu maintenant il y a des photographes sur les toits on voit le reflet de son objectif, heureusement pour lui qu’on a pris la décapotable aujourd’hui … sprotch »

En tous les cas le mot de la fin que je préfère d’entre tous c’est :
« Put#%µ&, c’était bon »

(bon comme cette gazette JDR)


durthu-104524

_________________
Vae Victis!!! ... Je dis ça... JeDisRien! ^^
avatar
Oli
Rédacteur en chef

Messages : 88
Date d'inscription : 11/03/2008
Age : 34
Localisation : Plus ou moins Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum